referencer ses images

Digital Marketing

Bien référencer ses images
en dix points

Par , Le

Le SEO ne se limite pas aux mots clés ! Les images jouent également un rôle crucial dans le référencement des sites web. Nos conseils.

 

Beaucoup d’internautes utilisent Google Image pour trouver un produit. Et l’image la mieux référencée sera la mieux positionnée. Reste à connaître les bonnes pratiques…

1. Renommer ses images

Le nom de votre fichier est lu par les robots de Google et pris en compte dans la bonne compréhension du site par le moteur de recherche. Avouons que 455Jorpe.png n’est pas vraiment parlant…. Il faut donc bien penser à renommer son fichier avec une description en cohérence avec le visuel. Qui plus est, c’est une belle occasion de saisir de nouveaux mots clés.

 

2. Une balise <alt> bien remplie

Chaque image doit avoir son attribut alt. Mais pourquoi ? Parce que si l’internaute n’arrive pas à charger l’image, le texte de la balise alt va apparaître pour donner le descriptif de l’image. Cet attribut compte pour le ranking de votre page.

 

3. Le parfait équilibre entre taille et poids

On le sait, des images trop lourdes nuisent au temps de chargement de la page et donc au référencement du site. Néanmoins Google tend à préférer les images de grande taille. De facto il faut parvenir à trouver l’équilibre entre taille et poids de l’image.

 

4. Encore et encore… Des mots clés !

Le nerf du référencement : les mots clés. Mais attention, alors que la vieille école des référenceurs se mord les doigts d’avoir surchargé ses pages des mêmes mots clés, il faut être à l’écoute de Google. Le moteur de recherche aime la variété et le bon sens. Nourrissez vos images de mots en rapport avec vos thématiques centrales. Le but est d’avoir un champ lexical varié autour d’un sujet.

 

5. La légende

Les moteurs de recherche font la part belle au contenu de la légende. Donc tout comme la balise <alt> on ne se prive pas pour décrire l’image en insérant des termes clés. Attention, l’erreur serait d’avoir le même contenu pour la légende et la balise <alt>. Il faut penser diversité lexicale et sémantique.

 

6. Intérêt des backlinks

Les backlinks internes ou externes peuvent aussi fonctionner avec les images. Il suffit qu’ils pointent sur l’url même du visuel (c’est plus efficace que de pointer sur la page contenant l’url).

 

7. La base est de faire le lien

Evidence pour la grande majorité, important rappel pour les autres. Choisir l’illustration de sa page doit être une action réfléchie. Google saura vite faire le lien entre le contenu texte et le visuel qui l’accompagne, et s’il n’y en a pas gare aux sanctions !

 

8. Faire un sitemap pour les images

Un sitemap est un plan du site réalisé pour les robots de Google.  Ce fichier .xml répertorie chaque page afin de faciliter leur indexation. Il est possible de créer un deuxième sitemap destiné à répertorier les images listées par pages. Il est pertinent de ne mentionner que les images spécifiques de la page et non pas celles servant uniquement au design du site.

 

9. Le choix du format

.gif .jpeg .png… Les formats de fichiers sont multiples et comportent chacun leur propres caractéristiques. Le format .jpeg est le plus adapté pour le web. Il altère légèrement la qualité du visuel mais allège considérablement son poids. Le format .png revêt toute son importance pour sa transparence. Il est très utilisé pour les logos par exemple.

 

10. Cap sur les réseaux sociaux de visuels

Pinterest, Flickr etc… Ces réseaux sociaux permettent le partage d’illustrations. C’est donc un levier de positionnement à ne pas négliger. Néanmoins la qualité des images sur ces réseaux sociaux doit être parfaite.

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book