Expertise éditoriale

Comment choisir son sujet de livre blanc ?

Par , Le

Plusieurs prétextes peuvent être à l’origine d’un livre blanc pour une même finalité : gagner en notoriété et générer du business. D’où l’incontournable question : sur quoi écrire ? Quelques conseils et retours d’expériences pour ne pas vous planter dès la première ligne.

Le livre blanc « jus de crâne » existe encore dans certains secteurs mais l’entreprise s’est depuis réappropriée le genre. Moins « blanc », moins ampoulé et plus concret, le livre blanc se veut avant tout un argument de vente générateur de leads. Alors comment s’y prendre pour ne pas passer à côté du sujet qui va séduire vos prospects ? Voici quelques pistes pour définir le meilleur sujet pour votre entreprise.

Faire l’impasse sur soi

À l’origine d’un livre blanc, on retrouve plusieurs volontés : valoriser une expertise, mettre en avant un produit, évangéliser ou partager des expériences clients. Mais un livre blanc, ce n’est pas une brochure. Donc exit toute référence à un produit, nom de société, discours commercial et marketing. Si vous voulez valoriser un produit ou un service, votre sujet doit être centré sur la problématique auquel votre produit répond. Votre livre blanc doit aussi brosser un état des lieux du marché, des enjeux, etc. (voir le livre blanc de Sage : Réussir sa GPEC, étapes clés et bonnes pratiques). Le produit doit totalement disparaître derrière votre compréhension du sujet.

Choisir un sujet intéressant

Si vous êtes un précurseur sur votre marché, le livre blanc se prête bien à l’évangélisation pour expliquer de manière neutre et désintéressée un concept, une technologie, un métier, etc. Mais ce n’est pas toujours le cas et, dans ces conditions, au risque d’être un peu scolaire, le livre blanc doit poser un problème. Inutile de traiter un sujet abordé mille fois par vos concurrents si votre angle n’est pas différenciateur. Le meilleur moyen pour arriver à poser un problème reste de réunir vos équipes commerciales et d’identifier les problèmes que les clients rencontrent sur le terrain, les craintes qu’ils formulent, etc. C’est en proposant un sujet qui fait écho à votre cible que vous obtiendrez les meilleurs résultats.

Pensez à la forme autant qu’au fond

Si vous souhaitez tout de même vous aventurer sur un sujet concurrentiel alors démarquez vous par la forme. Soyez créatif et inventif dans le traitement graphique de votre livre blanc. Vous avez une vraie expertise technique sur le cloud computing ? Alors orientez-vous vers un guide pratique et concret pour valoriser votre niveau de technicité. C’est ce qu’Osiatis a par exemple décidé de faire avec une mise en page ludique et professionnelle (Voir le livre blanc Osiatis : Le Cloud privé, retour d’expérience et conseils). En laissant de côté toute littérature conceptuelle vue et revue, inaudible pour un non-spécialiste, le guide pratique offre une démonstration convaincante de l’expertise technique de l’entreprise. C’est non seulement rassurant pour un prospect mais valorisant pour les équipes internes.

Lire aussi :

Ecrire un livre blanc : mode d’emploi

 

 

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book