Content marketing : comment parler d'un sujet ennuyeux ?
Expertise éditoriale

Content marketing : comment parler d’un sujet ennuyeux ?

Le sujet ennuyeux, c’est presque pire que le syndrome de la feuille blanche. Intéresser un lecteur alors que l’on est soi-même au bord du burn-out rédactionnel, le défi est osé… mais pas impossible ! Quelques pistes pour vous aider à trouver un nouveau souffle pour votre content marketing autour d’un sujet – a priori – pas très sexy.

Identifier un angle original

Si le sujet est ennuyeux pour vous, il va l’être aussi pour votre lecteur. Alors, trouvez un angle attractif ! L’originalité de votre parti pris rédactionnel va conditionner votre intérêt pour l’écrire et donc celui de vos lecteurs. Exemple : « Les enjeux économiques du Brexit ». Pas très glamour au premier abord. « Brexit : quels impacts pour votre porte-monnaie ? » L’angle est plus concret, plus proche de la vie quotidienne des lecteurs et, au bout du compte, les chances que votre article soit lu augmentent. Bien entendu, cette règle s’applique à tous les domaines, y compris les plus techniques. Chez Indexel, nous avons, par exemple, eu à produire des contenus pour un fabricant de systèmes de climatisation industrielle. Un sujet BtoB a priori peu passionnant ! Eh bien, croyez-le ou non, nous avons trouvé des angles originaux pour parler de ce sujet ! Exemple : « Climatisation et productivité : les derniers chiffres bousculent les idées reçues ».

Adopter l’humour ou un ton décalé

Au-delà de l’angle, vous pouvez aussi faire le choix de traiter le sujet avec humour. Attention néanmoins à ne pas tomber dans les clichés sexistes, la revue des blagues potaches et autres dérives qui pourraient choquer votre lectorat et être néfaste pour votre image. Le content marketing n’accepte pas les comportements déviants.

Il n’y a pas que le texte dans la vie !

Si l’exercice s’avère difficile pour vous, pourquoi vous obstiner à écrire ? Vous pouvez recourir à d’autres formats plus attrayants que le texte seul. L’infographie, la vidéo ou encore l’animation motion design constituent autant d’alternatives qui peuvent vous permettre de contourner votre problème. Ils requièrent, certes, une expertise graphique certaine mais jouissent d’une popularité sans conteste auprès des lecteurs et s’avèrent très viraux sur les réseaux sociaux. Si vous souhaitez rester sur le « sacro-saint contenu », pensez à des formats différents : le témoignage, l’avis d’expert, la tribune, l’interview, le top 10… Toutes ces idées pouvant se cumuler, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas écrire ! Ou alors, confiez-nous votre projet éditorial ;-).