Expertise éditoriale

Découvrez l’incroyable histoire du témoignage client, garanti 0% cliché !

Témoignages client, retours d’expérience, cas pratiques, success story ou encore « testimonial » (sic)… autant de termes pour un même objectif : mettre en avant l’expertise de son entreprise en donnant la parole à ses clients. Indispensable quand on sait que 88 % des internautes consultent les avis et témoignages clients d’une marque ou d’un produit avant de finaliser leur achat. Mais à l’heure de l’infobésité, comment se différencier ? Comment ne pas tomber dans l’histoire « à l’eau de rose » à laquelle personne ne croit ? Suivez le guide.

1. Identifiez votre cible

Type d’entreprise, secteur d’activité, professions… définissez en amont de votre réflexion les prospects que vous cherchez à intéresser. Identifiez leurs centres d’intérêts, leurs problématiques et leurs enjeux métiers. En partant de ces résultats, vous pouvez orienter votre ton, votre angle et vos arguments pour éviter d’être à côté de la plaque.

2. Choisissez un angle précis  

Parce qu’un même sujet peut être traité de mille façons différentes, définissez un angle pour chacun de vos témoignages. Autrement dit, identifiez un parti pris que vous allez devoir défendre tout au long de votre article.

3. Optez pour un format original

Vous souhaitez vous différencier ? Proposer des regards croisés avec un décideur accompagné d’un utilisateur par exemple. Un bon point pour donner un éclairage plus terrain – et donc plus crédible – à votre témoignage client.

4. Structurer sa pensée

Vidéo, article de blog, interview, storytelling… quel que soit le format, le texte présente d’abord le besoin initial du client, sa problématique, la solution proposée et les raisons du choix puis les bénéfices obtenus. Pour dynamiser le texte sur le fond comme sur la forme, pensez à ajouter quelques encadrés apportant un éclairage complémentaire au témoignage. Par exemple, un chiffre clé sur les objectifs ou encore un encart dédié aux enjeux et défis du secteur.

5. Ni surenchir, ni mentir

Évitez le « trop beau pour être vrai ». Évoquez les difficultés que vous avez pu rencontrer – et surmonter – lors du projet. Dans le même sens, la surenchère n’apporte pas de valeur ajoutée à votre récit. Rien ne sert d’user de superlatifs et d‘adjectifs inutilement laudatifs.

Enfin, n’oubliez pas que, même si l’on recherche tous la « belle référence », ce n’est pas nécessairement une entreprise du CAC40. Plus que le nom d’une marque ou d’une entreprise connue, ce qui valorise votre savoir-faire ce sont les projets globaux et d’envergure qui mobilisent toutes vos expertises. Alors, prêt ? À vos plumes !

Chiffres clés

logo facebook
1500
à 3000
signes
 
logo facebook
Format
imprimé
recto-verso
A4
logo facebook
4 à 6
paragraphes
 
 
logo facebook
3-4
questions /
réponses