Lab créa

Du responsive… sinon rien

Par , Le

C'est une évidence : smartphones et tablettes sont désormais omniprésents, y compris dans les entreprises. Alors inutile de se cacher derrière son petit doigt, il est devenu primordial de proposer aux utilisateurs des "expériences" riches et adaptées quel que soit le device utilisé, sous peine de se priver d'un trafic potentiel important. Décryptage.

L’essor du multi-device

Depuis octobre dernier, plus de 10 % du trafic des sites web dans le monde se fait depuis un terminal mobile. Une étude d’Adobe Digital Index démontre même qu’en 2013, 10 % du trafic mondial sera effectué sur des tablettes. D’ici cinq ans, il y aura donc plus de mobinautes que d’internautes. Ce marché, loin d’être nouveau mais qui est désormais trop important pour être éludé, est à prendre en compte pour qui veut asseoir sa présence sur Internet de manière pérenne.

Mon site web s’affiche sur un mobile, alors quel est le problème ?

Votre site internet est accessible par les mobinautes, mais est-il optimisé pour ce device ? Les habitudes de navigation des mobinautes sont spécifiques : ils ne veulent pas avoir à zoomer, scroller ou se battre contre des boutons trop petits… Ils raffolent des fonctionnalités de géolocalisation ou de partage et adorent accéder directement à l’info recherchée. Voilà pourquoi il faut leur proposer une version dédiée, réfléchie et pensée pour eux, tant au niveau de l’ergonomie que du contenu.

Investir dans un site mobile, oui ! Mais pour quel ROI ?

Evidemment, une version mobile, si elle n’a pas été prévue au début d’un projet de refonte web, peut s’avérer relativement coûteuse. Mais faut-il pour autant passer outre ? NON ! Cela rapporte  plus que ça ne coûte ! Comme expliqué plus haut, une version mobile permet de toucher une cible particulière – attentive aux attentions – de plus en plus nombreuse. Mais cela permet surtout de drainer un trafic plus important vers votre site. En effet, Google, qui concentre 90 % des requêtes en France, dispose d’un index spécifique pour les sites mobiles. Quand on sait que seule 18 % des entreprises françaises disposent d’une version mobile, il y a des rank à prendre et des leads qualifiés à rentrer ! A bon entendeur…

Application, web app ou design responsive ?

En fait, la question ne se pose pas réellement dans ces termes… car tout dépend de l’état d’avancement de votre projet. Laissons de côté l’application native (qui est un sujet à part entière) et concentrons-nous sur les web apps et le design responsive.

Pour faire simple, une web app est un site web classique que l’on a adapté à une utilisation mobile. Un design Responsive, quant à lui, réunit des principes et des techniques – ergonomiques, graphiques et technologiques – permettant l’adaptation de la structure des pages et du contenu à différentes tailles d’écran, des plus grands aux plus petits. S’il est bien conçu, un site responsive s’affichera correctement partout et pour tous. Les informations seront présentées de façons différentes selon les devices et offrirons aux visiteurs une expérience aboutie (géolocalisation, zones tactiles…). Google adore… 😀

L’impact pour les webmarketeurs

Plus que le support, ce sont les habitudes et les utilisations qui changent. Les versions mobiles touchent un public ciblé et les nouveaux canaux publicitaires liés (interstitiels…) sont plus que jamais à prendre en compte dans vos campagnes (6,5 milliards d’euros de revenus en 2012), surtout si la publicité sur votre site représente une source de profits. Alors, prêt à devenir responsive ?

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book