Digital Marketing

Fidélisation : la newsletter
n’a pas dit son dernier mot

Par , Le

On ne vous l’apprend pas, fidéliser un client coûte cinq à six fois moins cher que d’en conquérir un nouveau. Mais, pour y parvenir, la newsletter
reste-t-elle un levier pertinent pour les entreprises BtoB ?

 

Pôle position pour la newsletter

Même si les responsables marketing ont le choix parmi une large palette d’outils de webmarketing (affiliation, référencement naturel ou réseaux sociaux), la newsletter reste un des canaux privilégiés de communication ; chiffres à l’appui avec le baromètre BtoB des directeurs marketing 2015.
L’e-mailing représente toujours le média le plus utilisé par les professionnels du BtoB (à 94 %). Incontestablement apprécié par les dirigeants marketing, la newsletter représente un levier pour optimiser les investissements. En moyenne 1 dollar investi sur ce canal génère 38 dollars de chiffre d’affaires, selon une étude du cabinet Venture Beat. De quoi séduire les derniers sceptiques.

 

Une tendance qui n’est pas prête de s’arrêter

À contre-courant des rumeurs qui proclament le déclin de l’e-mailing dans le secteur BtoB, une majorité des décideurs marketing (78 %) lui accordent une place cruciale dans leur stratégie de communication. L’outil n’est pas prêt de céder sa place de leader dans le top des médias les plus utilisés : en 2016, 47 % des décideurs marketing ont même augmenté leurs investissements dédiés.

La raison de cet engouement ? La rentabilité ! Ainsi, pour plus de la moitié des sondés (64 %)
c’est l’un des principaux critères d’utilisation de ce vecteur de communication.

 

La newsletter, premier levier de fidélisation

Contrairement aux campagnes d’e-mailing, la newsletter reste destinée à une liste d’abonnés volontaires, dont l’inscription démontre un fort intérêt pour l’entreprise. En diffusant régulièrement des contenus à forte valeur ajoutée, elle tisse envoi après envoi un lien privilégié avec ses cibles, susceptible de déboucher sur une relation durable.

Cette stratégie de fidélisation peut s’avérer payante : il n’est pas rare d’obtenir d’excellentes statistiques dans le cadre de campagnes d’e-mailings BtoB. Les taux d’ouverture peuvent avoisiner les 30 %. Prochaine étape : fixer les bons indicateurs clés de performance de votre future campagne e-mailing. Un, deux, trois, cliquez !

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book