Digital Marketing

La machine à fabriquer des histoires enrayée ?

Par , Le

Depuis l’essai de Christian Salmon le Storytelling, la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits (2007), le concept n’avait pas a été remis en question. Soonoscope, le cahier de tendance publié par Soon soon soon, ose le faire. Place au story making !

 

 

Si le storytelling ou l’art de raconter des histoires a d’abord investi le monde politique, les marques se sont rapidement amourachées de ce concept pour vendre leurs produits et services. Mais selon la revue Soonoscope, la transparence et le besoin d’authenticité du consommateur pousse cette discipline narrative à évoluer.

Exemple à l’appui, Alexis Botaya et Ganael Bascoul, deux des auteurs du Soonoscope, décortiquent le story making dont ils revendiquent la paternité : « Nous pensons que le passage du story telling au story making tentera à l’avenir beaucoup de marques et d’agences. Pour une marque, le Story Making, c’est ne plus se contenter de raconter de belles histoires en réécrivant les récits de vie (d’entreprise ou d’individus) mais plutôt s’impliquer directement dans la création d’un parcours individuel, en soutenant une personnalité ou un champion. La marque n’est plus uniquement sponsor, mais entre directement dans le cœur du système en influençant les pratiques. De plus, elle crée de la valeur et des dynamiques auprès de ses heavy users. »

L’exemple de référence : le site de paris en ligne Winamax avec Gaëlle Baumann. La jeune championne de poker international doit, en partie, son succès au site de paris en ligne qui l’a soutenue et sponsorisée pour l’amener au rang de grande championne mondiale. Désormais, elle est la pièce maîtresse de la communication de la marque Winamax et influence directement les pratiques des joueurs de pokers et donc des clients potentiels du site. « Elle FAIT le jeu sur les tables de poker là où les marques-sponsors dans l’univers du football restent encore au simple stade d’annonceurs » synthétise la revue Influencia.

Le story making serait-il le nouvel eldorado des communicants ? À l’heure des réseaux sociaux et du brand content, fabriquer des histoires c’est facile, mais convaincre beaucoup moins.Un « champion » en chair et en os a le mérite d’ancrer la marque dans une réalité, de capitaliser sur une histoire individuelle véridique et de construire une communication sur des valeurs authentiques. Bref, un concept dans l’air du temps, à reproduire idéalement dans le B2B et dans votre secteur d’activité !

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book