Digital Marketing

Le Edgerank, cette mystérieuse barrière

Par , Le

Les publications des pages Facebook de votre entreprise sont-elles visibles par l’ensemble de vos fans ? La réponse est non. La faute au Edgerank, un algorithme sensé limiter la visibilité de vos posts dans le fil d’actualité. Comment fonctionne-t-il ? Comment le contourner ? Indexel vous apporte des réponses.

En moyenne, seulement 16 % de vos fans voient vos publications dans leur fil d’actualité (ou Newsfeed) Facebook. C’est l’implacable règle du Edgerank, un algorithme mis en place pour organiser le Newsfeed et éviter un défilement trop rapide des actualités. Celui-ci classe les publications en mettant en avant celles jugées les plus pertinentes pour le profil de l’utilisateur et diminue la visibilité des autres.

Mais ce n’est pas le seul but de cette barrière invisible. Derrière le Edgerank se cache également un objectif économique. En effet, la firme de Mark Zuckerberg veut pousser les entreprises à utiliser les posts sponsorisés (payants) pour pouvoir être plus visibles quelle que soit la pertinence ou la qualité de leurs contenus. Avant de mettre la main au portefeuille, sachez qu’il existe des moyens pour optimiser la visibilité de votre entreprise sur le réseau social n° 1.

Comment fonctionne le Edgerank ?

L’algorithme de Facebook se base sur trois critères :

L’affinité avec l’auteur de la publication : plus vos fans interagissent avec vos contenus via les mentions « j’aime », commentaires et clics, plus vos publications seront visibles. Par contre un fan qui n’interagira jamais avec vos publications les verra de moins en moins. De quoi relativiser le nombre de fans comme indicateur de performance d’une page. Le taux d’engagement (pourcentage de fans interagissant avec vos publications) sera toujours un indicateur plus pertinent pour juger les performances de votre stratégie éditoriale sur Facebook.

Le type de publication : photos, vidéos, liens, simples textes, le Edgerank varie en fonction du type de contenu publié. A priori les photos et les vidéos sont les plus favorisées par l’algorithme de Facebook. Ensuite viennent les liens et enfin les textes seuls comme les statuts. Mais attention : le taux d’engagement peut totalement changer la donne. Par exemple, un statut qui a suscité de nombreuses réactions (commentaires et mentions « j’aime ») aura potentiellement plus de visibilité qu’une photo qui n’aura provoqué aucune réaction de la part de vos fans.

L’ancienneté de la publication : plus vos publications sont anciennes, moins elles seront visibles dans le Newsfeed de vos fans, d’où l’intérêt de produire régulièrement de nouveaux contenus.

7 règles pour améliorer votre Edgerank

Vous l’aurez compris, l’engagement de votre communauté est primordial pour booster votre visibilité sur Facebook. Et pour y parvenir, une stratégie éditoriale claire est un préalable essentiel en SMO (Social Media Optimization). Voici 7 règles de base à intégrer lors de l’élaboration de celle-ci :

Faites court : comme sur Twitter, soyez bref ! Les publications entre 100 et 250 caractères sont les plus commentées.

Privilégiez les images et les vidéos : comme nous l’avons indiqué plus haut, les vidéos et les photos ont un meilleur Edgerank que les autres publications. D’autre part, votre publication n’aura que quelques millisecondes pour convaincre et provoquer un clic. Illustrer vos contenus les rendra bien plus explicites et attrayants.

Engagez le dialogue : le web 2.0 est fondé sur la conversation. Certains parlent même de marketing conversationnel. N’hésitez donc pas à poser des questions à vos fans. Non seulement cela les fera réagir mais en plus cela favorisera votre proximité avec eux.

Soyez pertinents : les fans viennent surtout rechercher de l’information sur votre entreprise ou sur votre domaine d’activité. Evitez les hors-sujets et les posts trop promotionnels. Favorisez le contenu à forte valeur ajoutée ! Pour cela appliquez les principes du content marketing.

Postez régulièrement : pour optimiser votre Edgerank, le timing idéal est d’une publication par jour en moyenne. Le principe est de trouver le bon rythme en fonction de votre stratégie éditoriale.

Postez au bon moment : tentez de repérer l’horaire auquel votre audience est potentiellement la plus forte. Pour cela, il s’agit de faire plusieurs tests de publications à des horaires différents. Ensuite, en vous référant aux statistiques Facebook vous pourrez vous faire une idée plus précise des habitudes de connexion de votre cible.

Répondez à vos fans : lorsque vos fans commentent vos publications, il ne s’agit pas seulement de les modérer, il faut aussi leur répondre et engager le dialogue. Un long fil de discussion est un excellent booster pour votre Edgerank.

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book