Sebastien-Henrot

« Les directeurs commerciaux doivent devenir de bons marketeurs »

Fer de lance du marketing digital au service de la vente, Sébastien Henrot, directeur général d’INES CRM, revient sur son parcours, ses challenges et l’avenir de son métier.

Des mois à parcourir la France de long en large en tant qu’ingénieur commercial. La carrière de Sébastien Henrot débute sur les chapeaux de roues. Prospectant sans relâche pour le compte de l’éditeur de solutions informatiques pour garagistes, Joshua Informatique, le futur directeur commercial est basé à plus de 500 kilomètres du siège mulhousien de son entreprise. « Une expérience de télétravail intense », résume t-il aujourd’hui.

Son parcours en cinq dates

  • 2002Première expérience en tant qu’ingénieur commercial chez Joshua Informatique.
  • 2007Il devient responsable des ventes au sein de Datafirst.
  • 2011Il devient directeur commercial France et export de Datafirst.
  • 2014Il rejoint INES CRM toujours en tant que directeur commercial et marketing.
  • 2016Il est promu directeur général d’INES CRM.

Après ce premier challenge, il rejoint Datafirst, éditeur d’un ERP pour les distributeurs automobiles et ses quelque 50 collaborateurs en tant qu’ingénieur commercial puis responsable des ventes. Une société en pleine croissance qu’accompagne Sébastien Henrot, ensuite promu distribution sales director avec, en plus de la France, toute la partie export à sa charge. « Quand j’ai pris le poste de responsable des ventes, on m’a offert l’opportunité de constituer ma propre équipe. À ce jour, l’entreprise continue sa croissance dans un secteur qui a été fragilisé considérablement par la crise. Quand je constate le chemin parcouru par cette équipe, je me dis – peut-être égoïstement – que j’y suis un peu pour quelque chose… », se réjouit Sébastien Henrot qui a rejoint, entre temps, INES CRM dont il devient le directeur général en 2016.

Les qualités indispensables du directeur commercial selon Sébastien Henrot

Charisme, curiosité, écoute, empathie, rigueur, exemplarité, capacité d’analyse, leadership, autonomie, détermination, enthousiasme, résistance au stress.

L’avenir du commerce : le marketing et la donnée

Sébastien Henrot en est convaincu, les fonctions de direction commerciale et direction marketing fusionneront dans bon nombre d’entreprises. « Les directeurs commerciaux seront bien plus que de bons vendeurs. Ils devront aussi être de bons marketeurs. Je pense que l’avenir du commerce, c’est le marketing et la donnée. Tout me conduit à penser que l’expérience client continuera à impulser de nombreux changements dans les modèles d’achat des entreprises et impactera donc aussi les ventes. Il y aura de plus en plus de digital et d’ultra personnalisation grâce à la donnée », soutient-il.

« L’expérience client continuera à impulser de nombreux changements dans les modèles d’achat des entreprises. »

Mais tout cela ne se fera pas sans défis de taille : « Ce métier risque de devenir encore plus exigeant qu’il ne l’est actuellement d’un point de vue de l’engagement. Il faudra également s’adapter à l’émergence des générations Y et Z dans nos équipes et être en capacité de gérer des populations avec des attentes professionnelles très différentes. Les aptitudes de manager seront donc plus que jamais fondamentales », anticipe Sébastien Henrot.