Digital Marketing

Qwant : le moteur de recherche made in France

Par , Le

Cocorico ! La version définitive de Qwant, le moteur de recherche « à la française », est arrivée. Au menu : un positionnement original face aux monstres qui trustent le marché.

« Consommez français ! », c’est ce que nous répètent les hommes politiques en temps de crise. On peut désormais le faire sur le marché des moteurs de recherches. Depuis le 4 juillet dernier, la version définitive de Qwant, le « Google » à la française est en ligne. Mais peut-il réellement concurrencer le géant américain ? Ce dernier domine le marché avec 36 milliards de recherches mensuelles, très loin devant Yahoo! et le chinois Baidu qui génèrent respectivement 8,5 et 3,3 milliards de recherches mensuelles.

Se démarquer des géants

Selon Eric Leandri et Jean-Manuel Rozan, les fondateurs de Qwant, il ne s’agit pas de concurrencer Google et les autres géants mais de s’en démarquer. Comment ? Tout d’abord en proposant une approche différente. Pour une même requête, le moteur de recherche français propose plusieurs types de résultats présentés sur plusieurs colonnes : sites web classiques, sites marchands, sites d’actualités et réseaux sociaux. L’interface n’est pas sans rappeler la mosaïque de Pinterest et le nouveau flux d’actualité de Google+. En ce sens, le moteur français s’inscrit totalement dans les tendances webdesign actuelles. Ensuite, en termes de protection des données personnelles, Qwant est garanti sans cookies, ces petits fichiers textes qui permettent de traquer la navigation de l’internaute. Un argument de poids dans le contexte de l’affaire PRISM : les internautes sont de plus en plus regardants concernant la confidentialité de leurs données. Les cookies sont néanmoins une source de revenus pour les moteurs de recherche. A voir donc dans quelle mesure le moteur français peut se permettre de s’en passer pour construire un modèle économique fiable. Enfin, autre originalité, en créant un compte Qwant, l’utilisateur dispose d’un carnet de notes pour épingler les résultats qu’il souhaite garder.

30 millions de recherches mensuelles

La version « bêta » lancée en février 2013 a déjà généré 30 millions de recherches par mois. On est encore très loin de Google ! Cependant, le taux de rebond (pourcentage d’internautes qui sont venus sur le site et l’ont quitté immédiatement) est seulement de 5,1% et les visiteurs restent en moyenne six minutes sur le site. Ces résultats tendraient à démontrer que le moteur de recherche hexagonal ne serait pas qu’un moteur d’entrée sur le web comme Google mais se positionnerait plus comme un outil de découverte. C’est en tout cas l’interprétation des deux fondateurs. Il y a aussi un effet de curiosité de la part des internautes… L’évolution de ces indicateurs suite au lancement de la version définitive permettra d’y voir plus clair dans les prochains mois.

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book