Digital Marketing

L’essor du social search et de l’e-mailing

Pour leurs recherches en ligne sur l’année 2012, 54 % des internautes déclarent avoir utilisé les moteurs de recherche, contre 50 % l’année précédente, signe que la recherche organique (hors liens sponsorisés) a encore de beaux jours devant elle. Mais les moteurs doivent désormais faire face à la concurrence des réseaux sociaux, aujourd’hui plébiscités par 32 % des répondants, contre 25 % en 2011 et seulement 18 % en 2010. Partage, interaction et modèle participatif… le « Social Search » connaît un essor phénoménal chez les plus jeunes. Chez les 18 à 23 ans (génération Z), ils sont 50 % à les préférer aux moteurs classiques pour leurs recherches en ligne. Seraient-ils donc sur le point de devenir une alternative aux moteurs de recherche ? Si la question mérité d’être posée, signalons néanmoins que Google, Bing et Yahoo (pour ne citer qu’eux) anticipent depuis un certain temps déjà la tendance en intégrant à leurs algorithmes les signaux émis par les réseaux sociaux.

L’e-mailing talonne le top 3 de la recherche online

Du côté des grands gagnants en 2012, soulignons également l’e-mailing commercial, qui semble connaître un nouveau souffle. En septième position en 2011, il talonne désormais la troisième place du podium avec 26 % d’internautes déclarant découvrir des sites web par ce biais. Une renaissance que l’on peut en partie expliquer par les exigences de plus en plus strictes des fournisseurs d’accès internet (FAI) qui entraînent les marques expéditrices dans des pratiques de plus en plus vertueuses et donc un ciblage de plus en plus qualifié…
Mais la plus belle progression revient contre toute attente aux liens sponsorisés (de type Google Adwords). Alors que 8 % seulement d’internautes déclaraient les utiliser en 2011, ils sont déjà 18 % en 2012. Le phénomène s’explique sans doute par le traitement graphique des résultats sponsorisés qui sont de moins en moins différenciés des liens naturels. On comprend alors mieux les budgets croissants qu’investissent les entreprises dans le référencement payant…

*Etude menée sur 33 000 internautes aux Etats-Unis et au Canada