Digital Marketing

Référencement naturel : les best practices 2015

Par , Le

Panda, Penguin, Hummingbird, Pigeon… Si Google élargit son bestiaire au gré de ses changements d’algorithmes, certaines bonnes pratiques du référencement naturel demeurent et de nouvelles s’imposent, dictées par les usages des internautes. Tour d’horizon des best practices 2015.

1. Penser mobile

2014 restera dans l’histoire du marketing online l’année où les consultations web depuis un mobile ont fini par dépasser les consultations depuis un poste fixe . Les acteurs du search n’ont pas attendu l’inversion de la courbe pour adapter leurs algorithmes aux exigences de la recherche mobile et favoriser les sites conçus pour optimiser l’expérience de l’internaute nomade… Aussi, pour espérer voir vos pages remonter dans les pages de résultats des moteurs, mieux vaut donc avoir prévu une version mobile de votre site, ou mieux, un site en responsive design.

2.  Proposer des contenus à valeur ajoutée

Bien sûr, vous n’allez pas faire l’impasse sur vos pages produits, ni renoncer à présenter votre entreprise. Mais mettez-vous cinq minutes à la place d’un prospect : à moins de rechercher des précisons sur ce produit en question (auquel cas le référencement naturel ou SEO joue un moindre rôle), ce n’est sans doute pas un contenu que vous jugeriez intéressant… Essayez de prendre un peu de hauteur et imaginez le type de ressources qui pourraient être utiles à votre cible… Comparatifs, modes d’emploi, livre blancs, etc. sont pour la majorité des internautes des ressources bien plus utiles qu’un argumentaire marketing, avec à la clé, viralité, backlinks et relais sur les réseaux sociaux. Un paramètre à ne pas négliger quand on sait qu’une mention à propos par un influenceur ou une autorité se répercute sur le SEO, la visibilité de la marque, les ventes en ligne, la génération de leads…

3. Penser local

Vous êtes une petite PME crée il y a deux ans et spécialisée dans la distribution de produits électroménagers dans la région de Carcassonne ? N’espérez pas détrôner les leaders français du marché sur des requêtes de type « TV écran plat »… Vous aurez beau avoir optimisé les contenus de vos pages et mis en œuvre les meilleures pratiques SEO, vous aurez du mal à concurrencer ces géants, dont le référencement reflète la notoriété. Pour n’avancer que deux raisons à cela : leur durée de vie et le nombre et la qualité de leurs backlinks… La solution ? Misez sur la recherche locale en commençant par créer des pages locales pour votre entreprise sur chacun des trois principaux moteurs, renseignez-les avec soin et proposez aux internautes de laisser un commentaire…

4. Miser sur la longue traîne

Souvent ultra-concurrentielles, les expressions clés d’un ou deux mots n’obtiennent pas toujours d’excellents taux de conversion. A l’inverse, les requêtes plus longues de type longue traine, plus spécifiques, convertissent mieux. En 2012, on estimait entre 16% à 20% le taux de requêtes quotidiennes qui n’avaient jamais été saisies auparavant. Tout porte à croire que ce taux devrait augmenter face au déploiement d’applications mobiles de recherche vocale et la compréhension de plus en plus précise que les moteurs ont des requêtes longue traine.

5. Renseigner ses balises

S’il s’agit du critère le plus important dans l’algorithme de Google, nombreux sont les sites qui continuent à les bouder… La balise titre est celle qui apparaît en bleu pour chaque résultat de page lors d’une requête sous un moteur de recherche et que l’on retrouve dans l’onglet bleu du navigateur. En faisant l’impasse sur elle, le titre qui apparaît par défaut n’est autre que : « Document sans titre », une requête ultra-concurrentielle au vu des nombreuses pages qui semblent avoir été optimisée sur ces termes ! Un constat un peu navrant quand on pense qu’il aurait suffit de décrire le contenu de la page en 10 ou 15 mots, en y intégrant une (voire deux) expression(s) clé(s). De la même façon, accessibilité oblige, pensez à renseigner les attributs Alt des contenus multimédias (images, vidéos, animations, etc.) que vous mettez en ligne. Ne perdez pas de temps en revanche à renseigner les balises keywords, elles ne servent plus à rien depuis longtemps !

6. Eviter le duplicate content

S’il est intéressant pour une page d’apparaître dans les premiers résultats de recherche des moteurs pour des requêtes diverses, être accessible à diverses URL l’est nettement moins. La boulette la plus courante consiste à permettre l’accès à ses pages avec une url en « www » et avec la même sans ces « www ». Si les moteurs de recherche n’apprécient guère, il y a bien plus gênant : les backlinks vers votre site pourraient être au format avec « www » ou sans « www », et vous risqueriez donc de voir leur nombre diminuer de moitié.

7. Actualiser son site

Vous avez mis en ligne les contenus de votre site et vous pensez désormais vous reposer en observant à l’aide des outils Google Analytics le trafic qui en découle… Mauvaise idée : pour que les moteurs de Google visitent vos pages régulièrement, il faut en renouveler le contenu à une fréquence honorable. Si les informations qui figurent sur votre site datent d’il y a deux ans, elles ne présentent sans doute pas pour les internautes le même intérêt que des informations datant du mois dernier. Vous n’avez pas de temps à y consacrer ? Confiez le travail à une agence web spécialisée dans la rédaction de contenus.

8. Respectez les règles

Pages satellites, mots cachés, fermes de liens… Autant de méthodes mises en place pour tromper Google et arriver en pôle position. Outre le fait que ces pratiques soient condamnables sur le plan éthique, elles ne vous mèneront pas bien loin, puisque les tricheurs finissent toujours par se faire épingler, à l’instar de BMW Allemagne qui avait cru bon en 2006 de mettre en place des pages satellites truffées de mots clés, et qui s’était à ce titre vu bannir de Google pendant quelques mois…

fermer
Téléchargez gratuitement

“L'éditorial pour mieux vendre”

“L'éditorial pour mieux vendre”

Plus que jamais, les contenus des entreprises doivent soutenir chaque étape de leurs processus commerciaux. Comment les utiliser au mieux pour gagner des affaires ?

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.

Téléchargez l’e-book