Digital Marketing

Refonte de site web : le choix du CMS

Par , Le

WordPress, Joomla!, Drupal… Vous avez forcément entendu ces noms. Il s’agit de CMS ou Content Management Systems, des logiciels de gestion de contenu. Ces applications proposent des moyens simplifiés d’éditer du contenu sur un site.

 

Ils ont conquis 58 % des entreprises ! Selon une étude du spécialiste français de l’Open Source Smile, c’est le taux d’utilisation de WordPress, Joomla! et Drupal en France. À lui seul, WordPress pèse plus de 25 % ! Suivent ensuite Joomla! et Drupal avec respectivement 18 % et 15 % d’entreprises utilisatrices. SPIP, Typo3, eZ Publish et Liferay ne cumulent que 13 % des utilisateurs.

Focus sur les mastodontes du CMS

WordPress : c’est le CMS le plus populaire. Son interface ergonomique, les nombreuses possibilités qu’il offre en termes de création et sa prise en main très simple pour des néophytes en font un outil privilégié pour les sites de nombreuses entreprises. Côté développement, les pluggins (modules d’extensions) et les thèmes (habillages de sites clé en main) sont nombreux grâce à une communauté active.   

Drupal : Privilégié par les grands groupes, Drupal dispose d’une structure robuste et évolutive qui lui permet de gérer de grosses quantités et diversités de contenus. Il est particulièrement adapté pour gérer de gros portails web disposant d’architectures complexes de type multi-site, multi-langue, multi-pays et multi-domaines. Il reste cependant moins accessible que WordPress en termes de prise en main et le paramétrage de son back office prendra un temps non négligeable en développement.

Joomla! : S’il a été l’un des CMS les plus apprécié par les développeurs à la fin des années 2000, Joomla! est aujourd’hui en perte de vitesse. La raison ? Des failles de sécurité et une communauté de moins en moins active qui passe de plus en plus de temps sur… WordPress.

 

Comment choisir son CMS ?

La réponse est simple : tout dépendra de votre projet web et de votre budget ! En effet, il n’existe pas de bon ou de mauvais CMS. En fonction de vos besoins spécifiques, certains CMS seront plus adaptés que d’autres. Votre agence digitale vous accompagnera et vous conseillera alors pour faire votre choix en fonction de votre cahier des charges et des critères ci-dessous :

Le budget : c’est bien évidemment le nerf de la guerre ! Un développement sur WordPress sera en moyenne plus compétitif que sur Drupal qui reste un CMS plus complexe à paramétrer pour des sites plus ambitieux en termes de fonctionnalités.

Le type de fonctionnalités souhaitées : définis par votre cahier des charges, ces éléments permettront de connaître la variété de pluggins nécessaires pour répondre à vos besoins. Et les bibliothèques de pluggins sont plus ou moins fournies en fonction des CMS. A noter que certains pluggins sont payants.

Le nombre d’utilisateurs : combien de personnes administreront le site ? combien de niveau d’accès seront nécessaires ? Plus les administrateurs seront nombreux, plus la gestion des accès aux back office sera complexe. Le choix du CMS dépendra du niveau de cette complexité.

Le besoin ou non d’un espace privatif : certains sites corporate proposent des espaces clients sécurisés à leurs visiteurs. Gestion d’une base de donnée de comptes, niveau de personnalisation des espaces, possibilités de téléchargements… Plus ces espaces seront complexes, plus le choix d’un CMS sera restreint.

Le multilinguisme : comme pour l’espace privatif, la complexité de votre besoin restreindra fortement le choix du CMS. Si la plupart peuvent gérer un système multilingue classique (site traduit en plusieurs langues), pour un site corporate qui aura une version spécifique par pays, Drupal sera le meilleur choix.

Le niveau de formation de vos équipes : si vos équipes sont déjà formées sur un CMS, il sera souvent plus facile de le conserver afin de ne pas bouleverser leurs habitudes et repasser par un cycle de formation.

Le besoin d’évolutivité : un site corporate a en moyenne une durée de vie de 3 ans. Au-delà, il faudra envisager une refonte. Et celle-ci doit être anticipée dans votre cahier des charges afin de la faciliter. Certains CMS comme WordPress permettent une certaine flexibilité pour les évolutions alors que d’autres comme Drupal seront plus rigides ce qui entraînera forcément des coûts plus élevés pour votre refonte.

fermer
Téléchargez gratuitement

Cahier des charges type :
la refonte d'un site web

Cahier des charges type : <br>la refonte d'un site web

Aspects techniques, ergonomiques et graphiques, choix du CMS, organisation SEO et SEA, stratégie éditoriale, intégration de CRM, hébergement… La refonte d’un site web recouvre de multiples aspects. Comment ne rien oublier lors de vos appels d’offres ? Ce cahier des charges type est fait pour vous !

Recevez gratuitement ce cahier des charges type.

Téléchargez le cahier des charges