img-rewriting-header

Expertise éditoriale

Le rewriting, ça sert à quoi ?

Par , Le

Rewriter un texte ou, en bon français, le réécrire, ce n’est pas juste le reformuler au moyen de techniques journalistiques, aussi savantes soient-elles. D’autres paramètres entrent en ligne de compte : le référencement naturel, des objectifs marketing, une stratégie de contournement du
duplicate content… Le rewriting intervient toujours dans un contexte bien précis. Faisons le point.

 

Ecrire “Bidule est une solution rapide, efficace et économique” ou “Avec le logiciel de routage de newsletters Bidule, vous gagnez en rapidité et en efficacité tout en faisant des économies”, ce n’est pas la même chose. D’un côté, vous restez descriptif. De l’autre, vous vous adressez directement à votre lecteur. Aucune des formulations n’est fausse ou mauvaise, elles se prêtent simplement à des contextes d’écriture et des stratégies éditoriales différents.

Comment juger si un contenu doit être rewrité ?

    Un travail de réécriture s’impose dès lors que :

  • le texte est incompréhensible (malheureusement, cela arrive souvent !),
  • le texte a été produit pour un support print et doit être publié sur le web ,
  • la cible ou le destinataire a changé,
  • le texte a été conçu par une personne ne maîtrisant pas les techniques journalistiques,
  • le texte a été traduit par un cabinet de traduction sans aucune adaptation, ni localisation,
  • le texte contient des fautes d’orthographe et de grammaire ,
  • le texte est trop court, trop long, pas assez illustré…

 

Étude de cas : adapter le contenu pour votre site web

Dès lors que vous avez un contenu disponible au format PDF et que vous devez le publier sur votre site web – témoignage client, livre blanc, fiche produit… – , un travail de réécriture est indispensable. Pour trois raisons principales :

1 les formats PDF sont lus et indexés par Google. Donc, si vous proposez le même contenu dans votre PDF et sur votre page web, vous êtes en plein délit de duplicate content ! Une grave erreur que Google sanctionnera en blacklistant votre site.
2  le style rédactionnel doit être différent entre le print et le web pour la simple et bonne raison que l’internaute survole les articles. Les phrases longues et complexes sont donc à proscrire sur le web (et à utiliser avec modération dans tous les cas !).
3 l’importance stratégique du sacro-saint référencement naturel (SEO) ne vous aura pas échappé. Une page web doit impérativement être référencée sur une expression clé
judicieusement identifiée, une règle qui n’a sans doute pas effleuré un rédacteur print.

Dans la pratique, voici quelques conseils :

1
       Choisissez votre expression clé et une dizaine de mots qui gravitent autour de votre sujet et de son champ sémantique.
2
       Commencez votre article par un titre, un chapeau, une accroche sans oublier d’y glisser votre mot clé.
3
       Supprimez les mots non signifiants pour alléger le style (notamment, en effet, en outre…) et privilégiez les mots courts (moins de 10 signes).
4
       Bannissez les phrases de plus de deux lignes.
5
       N’oubliez pas les intertitres et les liens.
6
       Dites-vous que si à la relecture vous butez sur un mot, il en sera de même pour l’internaute. Reformulez donc la phrase en vous relisant à voix haute.
7
     Vérifiez une ultime fois que vos mots clés figurent en nombre suffisant dans votre article !

 

Des exemples à suivre

 

 

fermer
Pour aller plus loin

Livres blancs

Générez de nombreux leads sur le web tout en positionnant votre entreprise comme leader d’opinion

  • Maquette
  • Choix du sujet, de l’angle et des sources
  • Interviews, rédaction, validations
  • Mise en page (textes, schémas, infographies…)
  • Livraison en PDF ou imprimé
  • Plan de diffusion online / offline
Parlez-en maintenant
avec nos experts