Storytelling digital : et si on osait la twittérature ?
Expertise éditoriale

Storytelling digital : et si on osait la twittérature ?

Littérature mineure, courant confidentiel, manie de littéraires chevronnés… Et si l’art de raconter des histoires en 140 signes – ou twittérature – avait bien plus à nous apprendre ? Ses procédés se révèlent inspirants pour des dispositifs marketing innovants sur les réseaux sociaux.

Du tweet à un nouvel art du bref

Et si Twitter était devenu le lieu de la contrainte poétique 2.0 ? Depuis quelques années, un courant appelé « twittérature » se développe, considérant la plate-forme sociale comme un support fécond pour la création littéraire. Pourquoi ne pas voir dans ce nombre de caractères limité une nouvelle forme fixe, dans la lignée par exemple, du sonnet ou de la maxime ?

Bien que pleinement inscrits dans le numérique, les « twittérateurs » revendiquent leur place dans l’histoire littéraire récente. Le courant a désormais son propre festival (#Twitter Fiction festival) et même, dans le monde francophone, son Institut de twittérature comparée. Quelques caractères suffisent à nouer une intrigue, comme dans le tweet d’un certain @KHCadenas: « Il ne l’avait pas quitté par désamour, mais pour une vulgaire affaire d’État ». Micro-récit, poèmes, toutes les formes semblent se réinventer sur le réseau social.

Le thread, une nouvelle manne pour le storytelling digital

La twittérature de fait, fonctionne souvent avec le « thread », soit un ensemble, annoncé, de posts qui se suivent. Grâce à ce mode de publication un peu subversif, le roman-feuilleton des Zola et autres Balzac se refait une jeunesse. Un nouveau type de suspens voit le jour, grâce à la brièveté et à l’interactivité d’une histoire qui se déroule au rythme haletant des tweets. Créer l’attente et le désir motive la twittérature, ce qui la rapproche de certains des enjeux de la communication. Et les professionnels du marketing l’ont bien compris.

Ces nouvelles formes d’écriture inspirent déjà des campagnes originales de publicité digitale puisant dans cet art singulier du storytelling, à la façon des « écrivains de Twitter ». Le magazine Stratégies, a ainsi élu meilleure publicité sur Twitter, une réalisation de Nespresso, « Exquise intrigue », dans laquelle le consommateur participe à l’élaboration de la suite du scénario du spot publicitaire, avec pour protagoniste « l’égérie » Georges Clooney. Un storytelling digital et participatif en somme. What else ?

Storytelling digital : et si on osait la twittérature ?

 

 

Editorial pour mieux vendre

Télécharger gratuitement

Editorial pour mieux vendre

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.
Télécharger notre e-book