Le référencement naturel de vos vidéos
Digital Marketing

Comment booster le référencement naturel de vos vidéos ?

Tout le monde veut de la vidéo ! Sur YouTube, Snapchat, Instagram, Facebook et même sur Google, l’image est partout. Mais pour être vu, encore faut-il que vos films ressortent sur les moteurs de recherche…

En 2019 plus que jamais, la vidéo envahit tous les écrans, fixes comme mobiles. Et ce n’est pas Facebook avec ses 8 milliards de vues par jour qui me contredira. Vecteur d’émotion, le film d’entreprise sous toutes ses formes (avis d’experts, témoignages clients, marque employeur, tutoriels, motion design…) stimule les sentiments des spectateurs et leur envie de partager votre contenu.

Mais, pour que votre stratégie vidéo soit réellement payante, la qualité de vos réalisations ne doit pas uniquement cibler les utilisateurs. Vous devez aussi garder en tête les robots des moteurs de recherche.

Pourquoi vous ne pouvez plus vous passer de YouTube

Pour diffuser des vidéos, vous avez d’abord besoin d’un hébergeur. Et YouTube a de bons arguments : facile d’utilisation, gratuit, fréquenté par un large public… C’est aussi le deuxième moteur de recherche, derrière Google : argument non négligeable dans un contexte d’optimisation du référencement naturel. De plus, le site de partage de vidéos est désormais pris en compte par les algorithmes de Google. Poster une vidéo sur YouTube donne ainsi 50 fois plus de chances d’être bien classé qu’une page web ordinaire.

Sur YouTube, on retrouve les balises phares du SEO qu’il faut, là encore, remplir de façon avertie : mots-clés, titre, description, mais aussi les tags ou le naming du fichier ont toute leur importance. Démonstration.

Les clés pour optimiser le référencement de vos vidéos

1. Le titre

Le titre de la vidéo doit remplir deux objectifs : être accrocheur pour attirer l’œil de l’utilisateur et comporter l’un des mots-clés identifiés au préalable pour votre contenu. Important : privilégiez un titre court (70 signes maximum) et placez les termes les plus importants au début. À l’heure où la recherche vocale explose, des mots tels que « pourquoi », « comment » peuvent se révéler pertinents.

2. La description

La description est essentielle car, pour rappel, les robots ne regardent pas les vidéos. Ils se basent uniquement sur ce que vous en dites pour les référencer et les classer. Plusieurs mots-clés de votre champ sémantique sont donc à indiquer dans cette balise. Gardez toujours en tête que seules les deux ou trois premières lignes (243 signes max) apparaîtront d’emblée : pour voir la suite, l’utilisateur devra cliquer sur un bouton « plus ». Cet espace second peut servir à une description plus détaillée mais aussi à renseigner une série de liens : site source, abonnement à votre chaîne, etc.

3. Les tags

Sur YouTube, les tags présentent un véritable intérêt. Ils aident à catégoriser votre contenu, ce qui permet ensuite à des visiteurs mieux qualifiés de le trouver. Cinq à dix tags suffisent, le tout doit être un subtil mélange entre des tags spécifiques et d’autres beaucoup plus génériques.

Les champs à optimiser pour favoriser le référencement naturel des vidéos

4. Le nom du fichier

Oui, le référencement de votre vidéo tient aussi… au nom que vous lui donnez au moment de l’uploader sur un site de partage ! Veillez à toujours faire apparaître le mot « vidéo », le nom de la chaîne, ainsi que votre mot-clé principal.

5. Le texte

Autre méthode pour bien référencer votre vidéo : écrire un article associé sur votre site web. Avec ses 300 mots minimums, il permet de distiller un champ sémantique plus riche et augmente vos chances de remonter sur les pages de résultats de Google (et non sur YouTube).

Et les réseaux sociaux dans tout ça ?

A priori, les réseaux sociaux n’ont pas un grand impact sur le SEO. En effet, Google ne prend pas en compte dans ses algorithmes les « signaux sociaux » (likes et autres interactions) qui émanent des plates-formes comme Facebook, Twitter ou Instagram. Cependant, plus une vidéo est virale sur ces interfaces, plus elle a de chances d’augmenter votre notoriété… et donc d’améliorer votre référencement.

Autre avantage : les réseaux sociaux diversifient vos sources de trafic et diminuent la dépendance au(x) sacro-saint(s) moteur(s) de recherche. Et dans le cadre d’un contenu vidéo, ils dictent leurs propres codes : en témoignent les formats carrés ou verticaux, désormais incontournables si l’on veut bien remonter dans les fils d’actualité.

Recette de la vidéo à la sauce digitale

Téléchargez gratuitement

Recette de la vidéo à la sauce digitale

Téléchargez l'e-book