Télétravail vs événementiel : trois techniques pour digitaliser vos événements
Digital Marketing

Télétravail vs événementiel : trois techniques pour digitaliser vos événements

À l’ère du télétravail, digitaliser un événement n’est plus un défi insurmontable. Encore faut-il le faire de manière efficace et orientée ROI. Pour cela de nombreuses alternatives existent, tant stratégiques que techniques. Allez, petit inventaire.

Bon, soyons honnêtes : depuis la suspension de la Ligue des Champions de football alors que mon club préféré venait (non sans beaucoup de mal et plusieurs rebondissements) d’atteindre les quarts de finale, chaque annulation d’événement, fut-il sportif ou professionnel, est un crève-coeur. Même si cela reste bien entendu nécessaire vues les circonstances #restezchezvous.

Mais si les événements sportifs sont difficilement digitalisables – personne n’a jamais vu un footballeur marquer un but en télétravail – , nos événements pro le sont bien plus facilement. Et c’est souvent une occasion de faire preuve de créativité, de renforcer la fidélité de vos cibles et de vous réinventer en proposant des supports différents pour communiquer. Dans cet article, je vous détaille trois possibilités pour digitaliser vos événements et proposer une expérience différente à distance… tout en conservant une bonne dose de proximité.

Le live via les réseaux sociaux pour renforcer la proximité

De plus en plus populaires en BtoB avec le confinement, les lives permettent non seulement un contact direct avec votre audience mais également de profiter de cibles très captives, surtout en ce moment ! D’après la toute dernière étude Kantar, la navigation sur le web a augmenté de 70 %. L’engagement dans les médias sociaux a quant à lui bondi de 61 % par rapport aux taux d’utilisation observés habituellement.

C’est donc le moment idéal d’engager la discussion avec vos cibles ! Oui mais un live, comment ça se passe ? Quelles sont les règles ? D’abord, il faut que ce soit du direct. Rien de pire qu’une vidéo préenregistrée avec une webcam sans aucune spontanéité. Le direct va permettre à votre audience d’interagir et de vous poser des questions. L’idée étant de provoquer un véritable dialogue avec votre public. Ensuite, vous pourrez promouvoir des contenus premiums (livres blancs, ebooks pour capturer l’audience via des formulaires de téléchargement sur des landing pages. La promo se faisant directement lors du live, oralement. Enfin, si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait d’être en webcam chez vous avec des risques de pertes de connexion, sachez que les viewers sont totalement indulgents sur la qualité de la transmission. Le live a été très utilisé et popularisé par les Youtubers et s’est fortement généralisé avec le confinement. Il donc entré dans les moeurs du web.

D’autant plus que de nombreuses plateformes proposent des outils efficaces : Youtube, le pionnier, mais aussi Facebook, Twitter et Linkedin pour les audiences BtoB.

Comme vous le voyez, vous avez l’embarras du choix. Il ne vous reste donc plus qu’à choisir la plateforme la mieux adaptée à votre stratégie !

Le webinar, un classique toujours efficace

Ah ! Le webinar ! Grand classique de la communication BtoB et excellent moyen de faire des démos produits ou présenter votre expertise. C’est également une façon très efficace d’engager vos cibles. Mais quelle différence avec le live présenté un peu plus tôt, me direz-vous ?

Pertinente question à laquelle je vais immédiatement répondre : le webinar ne se situe tout simplement pas à la même étape de votre funnel de conversion. Le live se situe en fait en amont de votre funnel, il est utilisé comme un post sur les réseaux sociaux auquel chacun peut accéder. Le webinar, quant à lui, est un contenu premium (ou lead magnet) dans le sens ou il nécessite l’inscription de l’internaute pour sa participation. Contrairement au live qui sert à attirer, le webinar sert donc à capturer.

Et cela a bien sûr une influence sur votre ligne éditoriale. Si le sujet du live peut être léger et s’apparenter à une discussion à bâtons rompus, le sujet du webinar doit quant à lui être bien plus élaboré. Sa valeur perçue doit être suffisamment importante pour que l’internaute accepte de s’y inscrire et donc de prendre rendez-vous.

Là encore, les plateformes sont nombreuses. De WebEx à Zoom en passant par Go To Webinar ou Webikeo, de nombreuses alternatives existent. Et toutes permettent de facilement créer un suivi post webinar pour les participants comme pour les non participants. Vous pouvez donc construire sans hésiter votre stratégie de nurturing post webinar pour optimiser le traitement des contacts capturés et détecter des leads !

Le content marketing, encore plus pertinent quand on a du temps

Il est encore difficile d’apporter des stats fiables sur l’évolution des temps de lecture en période de confinement. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on a tous plus de temps pour lire. Et ça tombe bien, le contenu d’un événement est tout à fait “éditorialisable”.

Snack contents, séries d’ebooks, infographies ou vidéos motion design de nombreux supports permettent de mettre en valeur vos prises de paroles, études ou business cases, même si votre événement est annulé. Le tout est de concevoir le funnel le plus efficace possible pour orchestrer au mieux ces contenus et en faire à la fois des instruments de notoriété et des générateurs de leads. Le content marketing pour remplacer un event, ça marche et son avantage, c’est la pérennité. C’est un dispositif qui s’inscrit dans un temps plus long pour préparer l’avenir.

Marketing automation : les clés pour réussir

Téléchargez gratuitement

Marketing automation : les clés pour réussir

Recevez gratuitement ce nouveau guide de la collection Keywords by Indexel.
Téléchargez l’e-book