Expertise éditoriale

Audio social : comment trouver sa voix ?

Agence conseil & communication digitale

[chapo]Cappuccino, Clubhouse, Discord, Overtone, Wavechat… La liste des applications qui mettent la voix en avant est immense. À vous de vous les approprier pour donner rendez-vous à vos prospects tout en créant de l’émotion ou pour proposer des expériences digitales plus intimistes à vos collaborateurs. Suivez-moi, je vous donne quelques clés.[/chapo]

C’est généralement le podcast qu’on associe aux tendances marketing autour de la voix. On vous en a d’ailleurs déjà beaucoup parlé dans notre blog : ici, , ou encore ici. Mais depuis quelques temps déjà, le podcast n’est plus la seule star de ce secteur en émergence.

Avez-vous, comme moi, remarqué la multiplication des applications vocales telles que Cappucino ou Clubhouse ? Vous servez-vous des extensions audio de Whatsapp, Facebook, Snapchat et plus récemment Twitter ?
Vous aussi, succombez-vous aux voice chats, à l’origine plutôt réservés au gaming, mais qui deviennent de vrais espaces conversationnels pour le grand public depuis le confinement ? Je pense notamment à Discord ou encore à Overtone.

Bref, avec cette liste loin d’être exhaustive, un constat s’impose : l’audio social débarque dans notre quotidien digital. Reste à savoir si ce phénomène n’est qu’un effet de mode qui risque de faire pschitt ou si l’on assiste à une véritable transformation de nos habitudes sur le long terme. Suivez-moi pour le décryptage.

 

Spontanéité et socialisation : le duo gagnant pour donner de la voix

Au-delà de la “tendance podcast”, la montée en puissance de l’audio s’est faite sentir depuis ce début d’année, avec la digitalisation de nos vies liée au confinement. Auparavant, pour nous aérer l’esprit et faire une pause dans nos dossiers, nous allions à la machine à café, nous passions une tête dans le bureau d’un de nos collègues, ou nous avions tout simplement une discussion aléatoire dans l’open space sur une news fun trouvée sur Internet…

Aujourd’hui, on organise des réunions pause café en visio pour garder le lien. On y observe cependant forcément moins de spontanéité. Et le reste du temps, force est de constater que l’on est bien seuls. Que l’émulation que l’on pouvait trouver dans nos open spaces s’est évanouie.

C’est pourquoi chez Indexel, on se connecte parfois à Discord pour se retrouver dans un open space virtuel ou plutôt un “salon vocal”, comme le dit la plateforme. On ne met pas forcément la caméra, non. L’objectif est de s’entendre. D’avoir un bruit de fond et de pouvoir parler quand le besoin s’en fait ressentir, sans prévenir.

Et nous ne sommes pas les seuls. Qui aurait cru, lors de son lancement en 2015, que Discord, que l’on surnomme le “ tchat des gamers », deviendrait un outil plébiscité par le grand public avec 100 millions d’utilisateurs actifs par mois ?

L’application a d’ailleurs fait évoluer son positionnement. Elle se définit désormais comme un outil de conversation audio, vidéo et textuel généraliste.

Capture d’écran du hero de la Home Page Discord.

Je remarque ainsi qu’avec les différents salons vocaux mis en place, l’agence s’est recréé naturellement des petites communautés autour de différentes thématiques : créa, dev, ou simplement un “salon” pour échanger de tout et de rien. On passe ainsi, uniquement grâce à la voix, du temps ensemble. Sans le prévoir à l’avance mais en se connectant dès que le besoin se fait sentir. Bref, ce système nous permet de créer des expériences numériques plus intimistes.

Avec de tels outils, on cherche à combiner divertissement, spontanéité et socialisation. Or quoi de plus personnel que la voix ? Beaucoup l’ont compris et surfent sur ces nouveaux besoins en nous proposant des applications audio à foison. Tous espèrent créer le nouvel Instagram du son.

Tour d’horizon des concepts

Cappucino, votre dose d’audio matinal

C’est ce tweet qui m’a donné envie de me renseigner sur l’application Cappucino, que je ne connaissais pas.

L’application propose d’envoyer un mini podcast audio chaque matin à ses différentes communautés. Vous disposez de 3 minutes maximum pour partager un moment de vie, une blague ou une idée. Chaque membre enregistre un audio, appelé “bean”. Ces beans sont ensuite mixés par l’application. Ainsi, chaque matin vous pouvez recevoir un “cappucino”, avec les différentes news de vos amis ou collègues, le tout en musique.

Cappucino est actuellement en version bêta mais semble déjà beaucoup faire parler d’elle. Ni une ni deux, il ne m’en fallait pas plus pour tester l’appli à mon tour ! Et vous, l’expérience vous tente ? Et si cet outil devenait votre nouveau stand up manager ?

Clubhouse, communiquer sans passer par la case image

Clubhouse est, comme son concurrent Discord, une application de réseau social fondée sur la voix. La plateforme se différencie en ne proposant pas de vidéo, pas de photo mais uniquement des “rooms” où l’on peut discuter entre personnes que l’on connaît ou pas, sur n’importe quel sujet.

L’idée de son créateur, Paul Davison, est de plonger dans des conversations, en oubliant les invitations agenda. On y observe une approche plus immédiate de la discussion, qui actualise ce que Twitter a fait avec le texte. Et ça fonctionne ! Clubhouse a réalisé une levée de fonds de 12 millions de dollars il y a six mois. Les utilisateurs témoignent sur les réseaux et disent parfois y passer des heures, voire des jours entiers pour certains.

Toodeep, les émotions anonymes

Toodeep se définit comme une communauté de soutien, où les gens peuvent partager leurs pensées et leurs sentiments en toute sécurité grâce à des enregistrements audio et des textes anonymes.

La voix est au centre, encore et toujours. Si ici l’utilité première de la voix est de ne pas se montrer et de rester anonyme, cela rejoint aussi un point important : le côté intrusif que certaines personnes cherchent à fuir lors des visioconférences qui deviennent la norme mais qui ne sont pas toujours appréciées des collaborateurs.

Wavechat, le snapchat de la voix

L’application surfe sur le succès d’Instagram et Snapchat avec le levier de la voix. Elle propose de nombreux filtres pour tuner votre voix, une fois les audios partagés sur vos réseaux préférés, vous pouvez y associer des mèmes ou des emojis.

La voix serait donc l’avenir des réseaux sociaux, et du chat. Qu’en pensez-vous ?

Social audio : l’avenir du chat ?

Les appels Zoom qui s’enchaînent, les fils de discussion qui foisonnent de gifs et les emails qui ne cessent d’envahir nos boîtes de réception… Tous ces outils ne traduisent pas toujours correctement nos sentiments. L’audio semble être la solution pour casser ce schéma et nous laisser nous exprimer entre deux réunions zoom programmées.

L’engouement de toutes les applications dont je vous parle en est d’ailleurs la preuve. Pourtant, il y a aussi des ratés comme l’application Yiip, lancée en 2011, qui souhaitait se positionner comme le nouvel Instagram de la voix. La marque n’a pas trouvé son public et vient de mourir. Peut-être était-elle arrivée trop tôt, comme Vine qui finalement n’a pas trouvé sa place dans l’écosystème Twitter.

Quoi qu’il en soit, la tendance de la voix est bien une sujet que nous allons suivre de près chez Indexel et que nous intégrerons dans les stratégies de content marketing de nos clients. Commençons par savoir, chers lecteurs, si vous lirez vraiment cet article de bout en bout, où si vous préférez… écouter ma douce voix 😁 !


La ressource pour aller plus loin

L’éditorial pour mieux vendre

Agence conseil & communication digitale

Vous avez encore faim d’actus ?

Tous les mois, régalez-vous des dernières nouveautés marketing, directement servies dans votre boîte mail !